Poulet pleureur sur gratin de pommes de terre.

Poulet rôti oui mais pleureur !

Comment cuisiner un poulet fermier, je ramène aussi  mes poulets de Bretagne – Ils sont élevés en plein air sur la côte sauvage  » poulets des côtes salées et ventées de Beuzec.. » L’appellation n’existe pas mais il faudrait l’inventer  !


En volailles de chair, le terme « fermier  » est réservé (définition dans le règlement CE européen n°1538-91et dans le code rural français depuis janvier 2001) aux volailles élevées en plein air et élevées en liberté. Toutes les volailles Label Rouge sont fermières. Toutes les volailles fermières sont soit Label Rouge, soit biologique, soit AOC, ou issues de production de petites taille. Cliquez ici pour savoir décoder les étiquettes.
L’idéal est d’acheter les volailles locales ou du moins françaises mais aussi n’hésitez pas à comparer les prix avec un volailleur sur le marché de votre ville qui sera vous conseiller et préparer votre volaille , c’est un métier volailleur !
Bon revenons à notre poulet rôti pleureur !

  • Ingrédients pour 4 personnes :
  • 1 poulet fermier d’1,5 kg prêt à cuire
  • 800 gr de pommes de terre à chair ferme (Charlotte,  rapide à cuire sans oublier bien-sur son goût noisette) –
  • 2 gousses d’ail haché – 4 ciboules – 4 c à soupe de fines herbes ciselées et mélangées (estragon – cerfeuil – persil – ciboulette)
  • 20 cl de vin blanc – 20 cl de bouillon de volaille  (préparez ce bouillon avec 1/2 tablette de préparation concentrée) –
  • 100 gr de beurre – Muscade, sel et poivre à votre convenance
  • Préparation : 30 mn –  Cuisson : 1 h 30.
  1. Préchauffez le four sur th 7 (210°) – Salez et poivrez le poulet – Enduisez le de 25 gr de beurre fondu et déposez le sur la grille
  2. Pelez et lavez les pommes de terre – Essuyez les dans un torchon – Emincez finement et disposez les sur plusieurs couches dans un plat à gratin bien beurré mais pas trop tout de même – Assaisonnez de sel,  poivre et noix de muscade râpée – ail haché entre chaque couche de pommes de terre – Parsemez du reste du beurre en noisettes
  3. Glissez le poulet au four et le gratin dessous – Faites cuire 1 h30 en retournant le poulet sur une cuisse puis sur l’autre, et enfin sur les blancs – Le jus de poulet va tomber sur le gratin et lui donner du moelleux. .
  4. En même temps, dans une casserole, faites réduite le bouillon de volaille et le vin blanc 15 mn sur feu doux – Ajoutez les fines herbes ciselées et les ciboules hachées sel et poivre – Présentez en saucière et servez avec le poulet et le gratin de pommes de terre.

Astuces culinaires :
Achetez un poulet de qualité , un poulet fermier
Votre poulet doit être bien bridé (ficelé) pour une cuisson homogène  – Vous pouvez le spécifier à votre volailler. J’ai utilisé des pics à brochette en bois  pour un bridage « maison » !
Il me restait deux oignons nouveaux avec tige, j’ai émincé (coupé finement) le tout et farci mon poulet de cette joli mixture – Produit de saison l’oignon nouveau donne du moelleux à la chair de volaille.

Je vous laisse car on m’appelle à table !

Belle dégustation pour ce pulet pleureur  !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *