Pastilla aux fruits d’automne.

Poires,raisins secs  et pommes pour une pastilla aux fruits d’automne avec des pommes
A l’unanimité , ils vont crier…..ENCORE de ta pastilla aux fruits d’automne.

 

Ingrédients pour 6 personnes – 10 mn de préparation – 20 mn de cuisson.

  • 5 pommes à compote (aujourd’hui, j’ai opté pour des Braebun pomme légèrement acidulée)
  • 2 poires Comice
  • une belle poignée de raisins secs
  • 1 paquet de 12 feuilles de brick
  • 150 g de sucre semoule
  • 150 gr de beurre doux

A déguster tiède évidement.

  1. Épluchez les pommes et les poires, les découper en cubes, le tout dans une casserole en additionnant bien sûr les raisins secs.
  2. Saupoudrez légèrement vos poires et pommes et laissez cuire pour obtenir une compote aux saveurs d’automne (15 à 20 minutes)- Si besoin et suivant votre goût ajoutez du sucre semoule. Laissez refroidir votre compote.
  3. Servez vous de votre plat à tarte pour monter la pastilla, N’oubliez pas de protéger le fond de votre moule avec une feuille de papier sulfurisé, il vous sera plus facile de démouler votre dessert.
  4. Faites fondre le beurre au micro-ondes, et à l’aide d’un pinceau, lustrez chaque feuille des deux cotés, sans oublier de saupoudrer de sucre semoule très légèrement pour obtenir une belle coloration après cuisson.
  5. Prenez votre plat à tarte, déposez votre feuille de papier sulfurisé. Disposez plusieurs feuilles de brick  en  les décalant de manière à couvrir tout le moule  (10 feuilles) et surtout  laisser dépasser du moule la moitié de la feuille. Pour rabattre par la suite)
  6. Versez votre compote de fruits aux saveurs d’automne et recouvrir de deux feuilles de brick superposées et rabattez les cotés pour fermer votre pastilla.Le tout au four thermostat 7/210° pendant 20 à 25 minutes. Vous obtiendrez un dessert original, croustillant à souhait.

Astuces culinaires :
J’adore déguster une boule de glace vanille ou cannelle avec ce dessert.
je sers ce dessert tiède, c’est bien meilleur !

Belle dégustation pour cette pastilla d’automne et nous y sommes en automne.

5 réponses
  1. françoise pequery
    françoise pequery dit :

    excellente recette de saison !!j opterais si je peux me permettre pour une compotée tres legere plus des fruits juste un tantinet caramelise et arrose de calvados of course je suis normande d adoption !!!
    merci pour cette bonne idée!!
    françoise

    Répondre
  2. Tiuscha
    Tiuscha dit :

    Je rejoins la plupart des points du concombre masqué ! Une préférence pour le filo (aussi dans la recette du jour chez moi, sur un faux « nem »), mais du coup plus vraiment une pastilla si ? Pour les variétés de pommes, si ce ne sont pas celles du jardin, ce sont des variétés locales (même si je ne suis pas dans une région traditionnellement productrice, mettons produites localement), sinon, c’est un dessert très agréable, j’aime beaucoup les pastilla aux fruits. Et cela a un côté apfelstrudel, non roulé…

    Répondre
  3. Le Concombre Masqué
    Le Concombre Masqué dit :

    Très chère Anne,

    J’ai décidé aujourd’hui d’abandonner le ton badin et un tantinet taquin qui me sied habituellement (fort bien, d’ailleurs) pour m’en tenir à un « post » plus technique.

    Tout d’abord, je m’étonne que tu ne te sois pas rendue en quête d’une pomme moins commune et tout aussi savoureuse que la Braebun (calibre moyen à gros – peau lavée et striée rouge orangé sur fond jaune sur la moitié de la surface – chair ferme, juteuse et bien sucrée – Origine Nouvelle Zélande) dont les principaux avantages sont d’avoir une productivité forte à alternance faible et d’être peu sensible à la tavelure et moyennement sensible à l’oïdium.

    Pour ma part, j’opterai volontiers pour la Belle Joséphine de Brie, cette pomme dont, certes, l’origine est incertaine mais qui jouit d’une grande faveur particulièrement dans les cantons de Crecy où elle domine, ainsi que Lagny et Meaux. Cette pomme, qui est la plus connue en Brie, est d’ailleurs certainement une Rambour car elle en a le type et la forme (Elle ressemble beaucoup à la Rambour rouge ou à la Marie Louise de Franche-Comté, mais leurs dates de maturité et de conservation différent sensiblement).

    Concernant les feuilles de brick, une fois encore, je t’avouerais préférer les feuilles de filo (appelées familialement fila) qui donne un résultat plus fin et plus léger.

    J’en entends déjà s’interroger tes nombreux lecteurs avertis, sur la différence entre brick et filo ; c’est pourtant simple :

    La feuille de brick est originaire du maghreb (de canard) et préparée avec de la farine, d’eau et de sel, ainsi que parfois de l’oeuf et de l’huile.

    La feuille de filo vient de Grèce (filo veut dire « feuille » en grec) et est préparée avec de la farine , de l’eau et de l’amidon de maïs.

    Enfin, concernant la compote au saveur d’automne, j’ajouterai une pointe de cannelle et un fond de verre d’un de ces calvados qui se laisse boire comme du petit lait.

    Evidemment, cette recette devient du coup interdite au moins de 18 ans. Mais est-ce bien grave ?

    Car comme disait Grand Maman, « Il n’y a pas de vrai pastilla sans calva ».

    Je te blogue sur les deux joues.

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *