La chandeleur !

4-3-2-1-  C’est aujourd’hui  la chandeleur !

Allez faites sauter les crêpes , une pièce dans la main gauche !
La fortune vous attend !

J’ai choisi de vous présenter une recette simple et rapide !
la recette du site Francine, vous connaissez !

la farine Francine !

 Ingrédients pour une trentaine de crêpes : 4 mesures (cela peut être un verre , une tasse….) de lait – 3 œufs entiers – 2 mesures de farine – 1 pincée de sel – 50 g de beurre fondu pour la poêle.
Mélangez la farine et les œufs puis le lait. Mélangez le tout afin d’obtenir une pâte onctueuse – Si besoin passer votre pâte à l’étamine.-  N’oubliez pas la pincée de sel. Par rapport à la recette, j’ai ajouté 1 sachet de sucre vanillé 1 cs de miel liquide.
j’ai réalisé  15 crêpes – Ensuite dans l’appareil (mélange d’ingrédients) j’ai additionné du chocolat fondu  50 g.

Et oui,  des crêpes tout chocolat  ! pourquoi pas !
Je vais les flamber au Grand Marnier avec un coulis à l’orange.

Promis je vous dépose la recette cette semaine !

2 réponses
  1. Le Concombre Masqué
    Le Concombre Masqué dit :

    Des crêpes, oui mais avec quelle farine ?

    Cela peut paraitre bête, mais je me suis posé une petite question lors de la chandeleur : d’où vient notre farine ?

    Ou plus exactement : de quoi est-elle composée ?

    Question stupide ? Pas si sûr, surtout depuis que les organismes génétiquement modifiés ont le droit de venir garnir les estomacs de nos congénères un peu partout dans le monde… et bientôt chez nous si les lobbies parviennent à faire croire à l’AFSAPS (ou à acheter certains de ces membres… Aie ! on ne dit pas cela… car c’est impossible…) que ce n’est pas nocif pour l’organisme humain.

    D’ailleurs, bientôt nous pourrons manger du maïs MON 810 puisqu’il a été jugé conforme bien que resistant au Round Up… petit aparté pour vous rappeler que MON, cela signifié MONSANTO (vous savez, cette société qui a été condamnée pour publicité mensongère concernant des désherbants soit disant non nocifs… tapez « condamnation Monsanto » dans n’importe quel moteur de recherche et vous verrez que le Round up que vous avez certainement chez vous n’est autre qu’une bombe contre votre organisme et celui de vos enfants ou petits-enfants…)

    Après cette digression nécessaire à la bonne connaissance de chacun, j’en reviens au blé.

    Une fois n’est pas coutume (« mais deux fois si »), je ne ferai ni un rappel historique, ni scientifique, ni descriptif du blé, ou plutôt des blés. Je vais juste vous relater le petit entretien téléphonique que j’ai eu avec la société France Farines.

    France Farines est la société qui est propriétaire (notamment) de la marque Francine. Après avoir consulté leur site internet sur lequel ne figurait aucune mention relative à la culture bio et non-OGM, j’ai trouvé dans les pages jaunes le numéro de téléphone correspondant au siège social.

    Après un très bref entretien, au cours duquel il m’a été répondu qu’il fallait que j’appelle un autre numéro (j’imagine qu’il s’agit de celui du service de comm), j’ai pu poser la question suivante à un nouvel interlocuteur :

    « le blé de vos farines est-il non OGM ? »

    J’ai senti comme un vent de panique dans le blanc qui m’a été donné pour réponse. Après 10 secondes de silence (ça fait long…), on m’a gentiment demandé de patienter pour qu’une personne compétente puisse me répondre.

    Je n’invente rien. Pour musique d’attente, j’ai eu droit à la musique d’Ushuaia, cette musique calme qui fait encore partie de l’image de Nicolas Hulot, fervent défenseur de la planète…

    Au bout de trente secondes (il devait y avoir le feu sur la ligne…), un Monsieur poli répondait à ma question en m’indiquant

    – qu’il n’y a pas de blé OGM en France,
    – que sa production est interdite,
    – que la farine FRANCINE est exclusivement composée de blé français.

    OUF ! Tout ça pour ça… Je m’interroge alors auprès du gentil Monsieur sur l’absence de mention ou d’information concernant leurs produits « non-OGM ».

    Petit silence gêné. Puis réponse vaseuse… Selon mon interlocuteur :

    – communiquer sur le blé non OGM ne serait pas politiquement correct à l’égard des concurrents étrangers,
    – communiquer sur le blé non OGM ne serait pas nécessaire parce que tout le monde sait que le blé français est non-OGM (ah bon, je suis le seul crét… de France ?) et comme France Farines n’utilise que du blé français…

    Je fais part au gentil Monsieur de ma profonde méconnaissance et du doute qui m’habite quant à la connaissance du français moyen en la matière.

    « Votre question est intéressante et mérite qu’on y réfléchisse »

    Alors, de deux choses l’une :

    – soit le service de communication de France Farines, qui déploie des efforts et des finances considérables, est totalement incompétent,
    – soit on m’a pris pour un c…

    J’aurai préféré que ce soit la première réponse qui l’emporte, mais compte tenu des enjeux financiers, je ne me leurre pas.

    En attendant, s’il faut se battre pour que la mention d’OGM soit marquée sur les produits, obtenir celle du non-OGM est tout aussi difficile !

    Les économistes (http://www.edito-matieres-premieres.fr/0324/soft/ble/ble-francais-europeen-contre-americain.html) oublient trop souvent que le caractère OGM ou non peut être déterminant (http://actualite.el-annabi.com/article.php3?id_article=4092).

    Et j’espère juste que mes petits-enfants auront encore le choix…

    Répondre
  2. justine
    justine dit :

    Bonjour, je n’ai pas pu aller sur votre site avant car j’avais un problème d’ordinateur mais maintenant que j’y suis je ne l’éteinds plus.
    J’ai déjà imprimé quleques recettes et je compte les essayer pendant les vacances.
    merci à bientôt

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *