Hey, les gourmands iodés, vous le savez vous qui ne faut pas louper la cuisson du bulot ? Sinon tu mâches de la gomme et la gomme à la mayo c’est pas top ! Chez nous, les bulots arrivent crus et bien frais, soient pas d’odeurs désagréables, le pied bien ferme qui te fait « coucou, je m’en vais » quand tu lui  infliges une petite pression sur l’opercule.

Il est vrai que le prix au kilo peut s’enflammer du simple au double, mon oeil de ménagère quinqua vous direz que au-dessus de 8 €/10 € je n’achète pas et pourtant nous sommes des accros au bulot pour un apéro bord de mer !

L’opercule, le pied, le tortillon, la coquille,  mais késako ?

  • La coquille : la maison du gastéropode. 
  • Le gastéropode : est un mollusque qui se déplace en rampant sur son pied
  • l’opercule : c’est la toute petit pastille attachée au pied qui permet au gastéropode de s’enfermer hermétiquement dans sa coquille. A ne pas manger. 
  • Le tortillon : c’est l’intestin du bulot, il se consomme sur les petits modèles.  A retirer si les bulots sont  d’un gros calibre et cuisinés farcis. 
  • Le pied : la partie consommable, le bulot quoi !

Le principe est simple pour ne pas louper la cuisson des bulots, frotter – frotter avec vigueur et longuement les bulots dans une eau froide salée au gros sel gris.  N’hésiter pas à changer d’eau deux à trois fois. Les petits coquillages colés sur les bulots doivent se détacher sinon aidez-vous de la pointe d’un couteau. Un petit bain d’une heure ensuite toujours dans de l’eau froide et salée et voilà les bulots prêts pour un envoi en  cuisson.

La cuisson du bulot, chacun y va de sa manière et surtout du « Fais comme ceci et pas comme cela »

Départ eau froide,  couvrir les bulots d’eau et porter à ébullition,  prolonger à couvert la cuisson de 15 mn. Laissez les bulots refroidir dans l’eau de cuisson, tendreté assurée.

Pour varier les plaisirs,  pensez à agrémenter votre eau de cuisson,  un bouquet garni, une cuiller à café de piment de Cayenne pour un litre d’eau, c’est notre recette familiale.

Enjoy !